Elevage
Eleveur de fourrage : Bulletin n°8

Emmanuelle Perrussel
-

Rhône terre d'éleveurs a édité son 8e bulletin : Eleveur de fourrage de l'année 2021. 

Eleveur de fourrage : Bulletin n°8

Repères sommes de températures : que faire ?

-Sur les secteurs les plus précoces, les 400°C de cumuls de températures sont atteints. Ce seuil signifie la fin des déprimages sur les parcelles de foin cette semaine. Au-delà de ce stade, le fait de continuer à faire pâturer les animaux va fortement pénaliser le rendement sur vos récoltes de foin. 

-Sur les secteurs intermédiaires et tardifs, aux alentours de 350°C de cumuls de températures, si la mise à l’herbe n’est pas faite, elle devra être envisagée très rapidement  pour ne pas consommer de l’herbe trop avancée en stade. Pour faciliter la gestion du pâturage, il faut continuer à faire le tour de vos parcelles pour juger du stock d’herbe sur pied et organiser le tour des parcelles. En fonction de votre jugement sur la disponibilité d’herbe pour les VL, il faut ajuster les quantités de ration à l’auge pour que les VL pâturent correctement et sans trier, sinon elles vont créer des zones de refus dès la 1ère exploitation.

Tour de fermes : le pâturage, où en sont-ils ?

Aveize : la mise à l’herbe n’est pas encore réalisée.

Beauvallon : les VL ont terminé le 1er tour de pâturage. Conservation de 50% de  ration à l’auge. Ajout d’un hectare prévu au départ en ensilage pour allonger le  temps de repos. Cette parcelle sera conservée en pâturage.

Bibost : conservation de 5 kg de MS d'ensilage herbe, 1,5 kg de foin et 2 kg de céréales à l’auge pour 18L de lait. Le déprimage des parcelles de foin est terminé.

La Chapelle-de-Mardore : mise à l’herbe faite depuis une semaine. Pâturage les  après-midis. 50 % de consommation de fourrages à l’auge avec 2 kg de céréales pour 

24 l de lait produit.

Meys : jusqu’à aujourd’hui les VL avait seulement 4 kg MS d’enrubannage à l’auge et 2 kg de céréales de moyenne pour 22 l de lait. Vu le temps annoncé les prochains 

jours, ouverture du silo de maïs pour augmenter la part de ration à l’auge et laisser quelques jours de plus sur la rotation des parcelles de pâturage.

Et les génisses ? La mise à l’herbe est moins urgente pour elles car elles n’ont pas les mêmes besoins  alimentaires. Il faut donc privilégier le temps de préparation des parcs pour ceux des  laitières.

Contact
Laurine Desmaris
Port : 06 84 11 43 60
Mail : [email protected]