Evenement
« Le Tour de France dit merci aux agriculteurs »

Marie-Cécile Seigle-Buyat
-

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, s’est déplacée le 25 juin à Nice pour y rencontrer les agriculteurs touchés par la crise de la Covid-19 et rencontrer le directeur général du Tour de France, Christian Prudhomme et le maire de Nice Christian Estrosi. L’opération «Les agriculteurs aiment le Tour » est reconduite cette année.

« Le Tour de France dit merci aux agriculteurs »

La FDSEA des Alpes-Maritimes a accueilli Christiane Lambert qui entendait « faire un zoom sur l’horticulture » l’une des productions phares de ce département. « Les horticulteurs et pépiniéristes ont été les premières victimes de la crise sanitaire en raison de la fermeture des jardineries et des marchés, les fleurs n’étant pas considérées comme des produits essentiels donc prioritaires », a-t-elle déclaré. Elle s’inquiète également « de tout ce qui n’a pas pu être mis en production et qui va impacter les ventes des prochains mois. Cette crise n’est pas terminée pour les producteurs. Nous nous battons pour obtenir plus de soutiens pour ces entrepreneurs.

Fierté et reconnaissance

Accompagnée du président de la FDSEA des Alpes-Maritimes, Jean-Philippe Frère et de celui de la chambre d’agriculture, Michel Dessus, elle a visité le « Marché de nos collines » de la commune du Rouret, ville célèbre pour son marché aux truffes. Ce marché est, selon elle, un modèle de circuit court qui fonctionne bien. « C’est une belle réussite. Il répond à une demande ». Pendant le confinement, la fréquentation du marché a augmenté de 30 %. Cette période a aussi permis aux producteurs de dialoguer, d’échanger et de se rapprocher avec plus de consommateurs qui, pour certains, n’étaient jamais venus. Pour Christiane Lambert, « cette initiative est reproductible dans de nombreux départements. Ces projets doivent être accompagnés par les chambres d’agriculture. C’est une façon pour les producteurs, de créer une dynamique locale, de créer de la valeur ajoutée et de retirer fierté et reconnaissance de leur travail ».

Quantité, qualité, diversité

Christiane Lambert a ensuite rencontré Christian Prudhomme, directeur général du Tour de France et Christian Estrosi, maire de Nice. Le premier lui a redit combien il était attaché au monde agricole et combien ses rencontres dans les villes étapes l’avaient poussé à faire un Tour de Gaule. « Christian Prudhomme est très sensible à ce qu’a vécu notre pays dans tous les domaines. Son regard et son soutien, sa capacité à le dire autour de lui au nom des agriculteurs sont très importants. Je n’oublie pas sa formule prononcée sur le Salon de l’Agriculture : “baisse la tête tu auras l’air d’un coureur, relève la tête tu es un agriculteur“ »,
a-t-elle dit. L’opération « Les agriculteurs aiment le Tour » est reconduite cette année. Le thème de cette année a été remanié consécutivement à la crise sanitaire : « Le Tour dit merci aux agriculteurs ! « C’est une belle reconnaissance de la deuxième ligne que nous sommes : Produire pour nourrir les Français, en quantité, en qualité, en diversité », a souligné Christiane Lambert.

C.S.