Pac 2021-2027
Plan de relance européen : un coup de pouce à l’agriculture

Marie-Cécile Seigle-Buyat
-

Dans le cadre du plan de relance annoncé le 27 mai, la Commission européenne prévoit une enveloppe de 15 milliards d’euros pour le second pilier de la Pac, auquel s’ajoute 8 milliards d’euros par rapport à sa proposition de juin 2018.

Plan de relance européen : un coup de pouce à l’agriculture

Dans le cadre du plan de relance annoncé le 27 mai, la Commission européenne prévoit une enveloppe de 15 milliards d’euros pour le second pilier de la Pac, auquel s’ajoute 8 milliards d’euros par rapport à sa proposition de juin 2018. Ainsi, le budget de la Pac serait stabilisé en euros courants : 391 milliards pour 2021/2027 contre 383 milliards pour la période 2014/2020, estiment la FNSEA et les JA. Le ministère de l’Agriculture salue cette initiative qu’il met au crédit du président de la République. Les chambres d’agriculture également. Les sommes dégagées devront être ciblées sur « des actions de relance, s’appuyant notamment sur la reconquête de notre souveraineté alimentaire et la nécessaire relocalisation de la production », estiment-elles.

Quant à la FNSEA et les JA, ils soulignent aussi « cette avancée budgétaire ainsi que la volonté des Etats membres de renforcer la cohésion européenne et (…) de donner une ambition nouvelle à l’Union européenne ». Cependant, le syndicalisme majoritaire estime que « le compte n’y est toujours pas », au regard de l’enjeu de la souveraineté alimentaire révélé par la crise du coronavirus et de l’ambition environnementale des stratégies de la Commission (NDLR : De la Ferme à la fourchette, Biodiversité 2030). Et face au manque de fonds disponibles au sein de la Pac, les deux organisations estiment que le «Fonds de transition juste» devrait être mobilisé pour accompagner le secteur agricole dans la lutte contre le changement climatique.