Elevage
Eleveur de fourrage : Bulletin n°12

Emmanuelle Perrussel
-

Rhône terre d'éleveurs a édité son 12e bulletin : Eleveur de fourrage de l'année 2021. 

Eleveur de fourrage : Bulletin n°12

Tour d'horizon :

avec une croissance très faible pour la saison, la période de pleine pousse n’est pas encore à l’ordre du jour pour un certain nombre d’exploitation. Chaleur et humidité conditionnent bien sûr la croissance, mais c’est aussi la hauteur d’herbe. Plus l’herbe va avoir de feuille disponible à la photosynthèse (> 7 cms), plus la croissance sera élevée. La croissance est toujours plus forte juste avant l’entrée des animaux dans la parcelle (à 10-12 cm) que la semaine qui suit leur sortie (à 5-6 cm). Pour optimiser la croissance sur la période de pleine pousse, la hauteur moyenne des parcelles doit donc se situer entre 7 et 8 cm. Cela signifie que les premières parcelles à accueillir les vaches sont entre 10 et 12 cm et les parcelles d’où elles viennent de sortir sont autour de 5cm.

*  Bibost : stock sur pied en augmentation. Explication : chargement à 2 VL/ha, soit 23 kg MS besoin pour 30 kg de moyenne de croissance (54 kg cette semaine). Consommation de 50 % de la pousse d’où le stock en augmentation.

*  La Chapelle-de-Mardore  : stock sur pied en diminution. Effet inverse : avec le même chargement, besoin de 20 kg MS d’herbe mais croissance de 16 kg de moyenne sur 2 semaines.

*  Meys et Longes : pâturage de nuit depuis 2-3 jours. Pour Longes, les VL pâturent les RG derrière la 1ère coupe d’ensilage, ce qui a augmenté la surface de 6 ha pour laisser plus de temps de repos sur les autres parcelles.

 

Ensilages

La dégradation des conditions météorologiques va freiner les chantiers d’ensilage cette semaine. Une fois que vous aurez fait l’état des lieux dans vos parcelles sur le stade de la plante en fonction de vos objectifs, penchez-vous sur les différentes techniques de fauche et leurs résultats. Revenons sur le principe de séchage d’une plante : 

-  1er temps : c’est l’exposition au soleil qui va permettre l’évacuation de l’eau par les stomates tant que la plante est vivante. 

-  2e temps : une fois la plante morte, les stomates se referment et c’est le fait d’avoir la tige cassée qui va accélérer le phénomène de séchage (utilité du conditionneur >35 %MS).

C’est pour cela que selon votre destination de fourrage, les techniques de fauches à utiliser doivent être différentes. Observez les résultats des essais menés pendant 3 années consécutives.

Contact
Laurine Desmaris
Port : 06 84 11 43 60
Mail : [email protected]

Synthèse essais modalités fauche Top ensilage herbe 2017-2018-2019

Synthèse essais modalités fauche Top ensilage herbe 2017-2018-2019

•      Conditions Météorologiques : excellentes, ensoleillement abondant et vent bien soufflant.

•      État prairie : hauteur 60 cm, épi 20 cm, Rendement 3,2 TMS/ha.

•      Synthèse :

-     Peu importe l’outil, l’importance est l’exposition au soleil.

-    Si plus de 75% de la surface de fauche est exposée au soleil, les 28% de MS sont atteints en 24h !

-    Avec 1/3 de surface exposée au soleil, les 28% de MS ne sont mêmes pas obtenus après 48h de séchage !!!