Charolais : une volonté de se prendre en main

Cédric Perrier
-

Lors de la traditionnelle assemblée générale, les échanges ont essentiellement porté sur le débouché des produits. Si des exemples ont été cités, le syndicat charolais souhaiterait concrétiser des rapprochements avec des grandes surfaces sur de la vente de carcasse.

Charolais : une volonté de se prendre en main
Le président du syndicat Frédéric Mercier : " nous avons la métropole lyonnaise à côté, je crois beaucoup à la volonté des consommateurs de manger local. Trouver du prix rémunérateur, c’est ce qui nous sauvera. »

L'article est disponible à la lecture aux utilisteurs connectés

Découvrez nos offres