Sarmentelles
"On va s'en souvenir..."

David Duvernay
-

Habitués à vivre une semaine intense pour la sortie des beaujolais nouveaux, des acteurs économiques et touristiques de Beaujeu ont fait grise mine cette année avec l’annulation des Sarmentelles.

"On va s'en souvenir..."
Mardi après-midi, la place de l’Hôtel de ville, où sont installés le podium et l’animation de la mise en perce, étant vide cette année.

Chaque année, Daniel Bulliat, pré­sident des Sarmentelles, valorise deux points essentiels des festi­vités qui durent cinq jours à Beaujeu. L’apport des bénévoles, sans qui la fête de Sarmentelles n’existerait plus, et les retombées économiques et touristiques de la manifestation aussi bien pour la commune de Beaujeu que pour l’en­semble du territoire. Mais en 2020, suite à l’annonce du reconfinement fin octobre, la fête des Sarmentelles n’a pas eu lieu, obligeant l’association à s’adapter le mieux pos­sible. C’est ce qu’elle a fait en imaginant une émission « Les Sarmentelles chez vous », diffusée jeudi midi sur le site de Ma TV en Beaujolais, un média digital local, et sur les réseaux sociaux. Selon l’association, plus de 16 000 personnes ont suivi cette émission. "On voulait mon­trer que les Sarmentelles sont toujours là malgré le contexte actuel. Il fallait donc se réinventer", a expliqué Daniel Bulliat, lors du tournage de l’émission, mardi après-midi dans les locaux du traiteur de Beaujeu Jean-Michel Guillemot.

Malheureusement, ces 16 000 vues ne remplaceront pas les milliers de per­sonnes qui assistent chaque année à la fête des Sarmentelles durant les cinq jours. "C’est un sentiment de tristesse qui prédomine. Habituellement, le mercredi soir notamment, c’est l’euphorie dans les rues de Beaujeu. Mais cette fois, il n’y avait pas d’effervescence. C’était bizarre de voir Beaujeu sans podium, sans décoration", a ressenti Jean-Luc Ducruix, vigneron et président du caveau le Comptoir Beaujolais dans la capitale historique du vignoble.

Activité des commerces au ralenti

Sans surprise, l’annulation de la fête a pesé sur l’activité des commerces, des artisans et des lieux d’hébergement de Beaujeu et ses alentours. À commencer par le Comptoir beaujolais, le caveau vi­trine des beaujolais villages : "c’est 80 % de notre chiffre d’affaires en moins par rapport à 2019, sachant que cette semaine des beaujolais nouveaux représentaient 40 % de notre chiffre d’affaires sur le mois de novembre. Certes, nous sommes restés ouverts et nous avons mis en place un système de drive à l’entrée du caveau jeudi et samedi. Des locaux sont venus et ont joué le jeu mais on a souffert de l’absence des touristes français et étrangers. C’est dommage car on montait en puissance et on avait vécu un bel été".

Avant même la sortie des beaujolais nou­veaux, Stéphanie Larochette, respon­sable de la Maison du terroir beaujolais, anticipait aussi une baisse de l’activité. "Habituellement, des camping-caristes sont déjà présents à Beaujeu dès le lun­di qui précède les Sarmentelles. Et ces personnes viennent généralement dans notre boutique. Pour la Maison du terroir beaujolais, la fête des Sarmentelles est synonyme de forte fréquentation et de nombreux achats. L’impact sur le chiffre d’affaires de novembre sera important. Malgré tout, on a communiqué sur les primeurs et maintenu nos commandes de beaujolais nouveaux."

En plus des vins, ce sont aussi de nom­breux repas servis mercredi jusqu’à la mise en perce et les soirées suivantes. Alors forcément, Jean-Michel Guille­mot, le traiteur local, et ses équipes ont vécu des journées beaucoup moins intenses que les éditions précédentes. "C’est une énorme semaine que l’on vit habituellement. Malheureusement, c’est 4500 couverts en moins, une perte de 20 % de notre chiffre d’affaires, soit près de 2 millions d’euros entre la partie traiteur et la boutique. Car les visiteurs n’hésitent pas à acheter du saucisson, des grattons et d’autres produits durant la fête. On va s’en relever et se souvenir de cette édition 2020 qu’on espère ne pas revivre les années suivantes".

Suite à l’annulation de la fête, l’association s’est adaptée en proposant une émission « Les Sarmentelles chez vous ! »