Concours général agricole
[Podcast] Cor : les prairies fleuries étudiées à la loupe

Marie-Cécile Seigle-Buyat
-

Dans le cadre du PAEC Beaujolais Vert élargi, la Cor, la chambre d’agriculture du Rhône et le conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes ont organisé les 22 et 25 juin le Concours général agricole des Pratiques agro-écologiques prairies et parcours.

[Podcast] Cor : les prairies fleuries étudiées à la loupe

Ce concours, qui s'est tenu les lundi 22 et jeudi 25 juin, concerne tous les éleveurs qui valorisent des pâturages et des prairies non semées, riches en espèces, dites prairies fleuries, afin d’en tirer le meilleur profit dans l’alimentation des troupeaux. Il apporte une reconnaissance officielle aux savoir-faire développés par les agriculteurs qui produisent tout en préservant l’environnement. Deux catégories de parcelles ont été retenues pour le territoire des mont du Beaujolais : les prairies de pâturage exclusif et les prairies mixtes fauche et pâturage. Les lauréats locaux auront l’occasion de concourir au concours national qui aura lieu lors du prochain Salon international de l’agriculture à Paris. 

Dix exploitations ont participé cette année sur le territoire, cinq par catégorie. Ils ont été évalués par un jury composé de cinq personnes, tous expertes dans au moins un des domaines suivants :  agronomie, zootechnie et fourrage ;  écologie et botanique ; apiculture et faune sauvage. Parmi eux, Aurélien Culat du conservatoire botanique du Massif central. En charge du recensement des espèces floristiques dans chacune des prairies en compétition, le botaniste a relevé sur certaines parcelles jusqu'à cinquante espèces différentes.

Les résultats locaux tomberont à l'automne même s'il est certains pour les concurrents que l'important est de participer pour "montrer au plus grand nombre la richesse des floristique et faunistique des pâtures sur le territoire du PAEC. Ces parcelles présentent de bons rendements et demandent peu d'entretien c'est un vrai plus", commente Cédric Chalon, l'un des participants. Elles sont aussi sources de biodiversité car l'objectif du concours est  bien là : valoriser les prairies ayant le meilleur équilibre agro-écologique. L'évaluation de cet équilibre repose sur une méthode d'observation de la végétation simple construite avec l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). Les jurys du concours évaluent la cohérence entre les propriétés agro-écologiques de la parcelle et son usage agricole.

Podcast

[Podcast] "Une expérience trés enrichissante"

Eddy Bardin, artisan spécialisé dans la cueillette de plantes sauvages comestibles et aromatiques (de la racine jusqu'au fruit !) et la transformation en divers produits de conservation, est le président du jury du concours sur le territoire de la Cor. Il revient sur cette aventure et l'intérêt selon lui de ce concours.

Retour en images