Il fait mieux vivre dans le Rhône

Cédric Perrier
-

De récentes données de l'Insee montrent que vivre en milieu rural demeure moins précaire que dans la Métropole de Lyon où les inégalités sont plus marquées. 

Il fait mieux vivre dans le Rhône
Le Rhône compte près de 7000 salariés et non-salariés dans l'agriculture.

Le département a cette particularité de réunir deux collectivités : la Métropole de Lyon et le Rhône. D’un côté 59 communes, de l’autre 208. Et déjà quelques différences : quand la population rhodanienne est mieux insérée professionnellement, elle est également moins précaire que celle vivant dans la Métropole où les inégalités de niveaux de vie sont plus marquées.

Le département le moins touché par la pauvreté 

Fin 2019, le taux de chômage était de 7,8 % et de seulement 5,2 % dans le Rhône ; un chiffre cependant à remettre dans son contexte puisque la moitié des habitants du Rhône travaillent en dehors du territoire et principalement dans la Métropole.

Par ailleurs, avec 8 % des habitants vivant sous le seuil de pauvreté monétaire, le Rhône est le département français le moins touché par la pauvreté. Dans la Métropole de Lyon, il est deux fois plus élevé.

Plus de 7000 salariés et non-salariés agricoles dans le Rhône 

Sur le secteur de l’emploi, l’agriculture regroupe près de 70 000 salariés et non-salariés pour la région Auvergne Rhône-Alpes, dont  plus de 7000 pour le Rhône qui arrive derrière la Drôme (7981) et Le Puy-de-Dôme (7479). Les non-salariés restent largement majoritaires puisqu’ils sont plus de 51 000 en Aura et 4600 dans le Rhône.

L’emploi total en agriculture sur le territoire français est 650 000 et la région Nouvelle Aquitaine est celle où l'on recence le plus d'agriculteurs (109 000).

Chiffres source Insee