[vidéo] La récolte des cerises a débuté

Cédric Perrier
-

Lundi 25 mai, la récolte des cerises a débuté à Lentilly pour le producteur Alain Coquard. Installé à Bessenay, il évoque le début d'une campagne qui s'annonce prometteuse. 

[vidéo] La récolte des cerises a débuté
Michel, 64 ans, originaire de Saint-Germain-sur-L'Arbresle, participe depuis deux ans à la cueillette des cerises.

« Le calibrage est bon, le volume aussi, on n’a pas eu trop de gel, tout est réuni pour une belle année », commente Xavier Saunier, salarié d’Alain Coquard.

Alors que l’an dernier, 1,5 t de burlat avait été récoltée les estimations de Xavier font état d’un volume cinq fois supérieur à 2020. Summit, kordia, regina, staccato sont les principales variétés, sur une quinzaine, produites par la Cerise bleue, nom de l’entreprise artisanale d’Alain Coquard située à Bessenay. 

Jusqu'au 14 juillet 

Débutée lundi 25 mai, la campagne des cerises devrait s’étaler jusqu’au 14 juillet. « C’est un temps idéal pour ramasser, ensoleillé et frais le matin. L’an dernier, notamment en raison du gel, nous avons récolté entre 32 et 34 t, alors qu’avec une surface de 12 ha, on a un volume potentiel de 80 à 100 t. On espère donc une belle année et cela dépendra également de l’écoulement du produit durant cette période de crise sanitaire », relève Alain Coquard.

Une bonne période pour vendre 

Si la récolte a débuté une semaine plus tôt que l’an dernier, c’est aussi un avantage pour la vente. « C’est plus facile de vendre la cerise fin mai qu’en juillet. Près de 10 % de la récolte est pour le magasin de producteurs Le relais des saveurs aux Ponts Tarrets, le reste étant vendu à la ferme et sur le bord de la route. On  alimente aussi  Chambe Agri-Fruits de Bessenay pour une expédition dans toute la France, l’export demeure anecdotique », précise Alain Coquard.