Colette Darphin le mérite

Cédric Perrier
-

Élue depuis 2015 comme vice-présidente chargée de l’agriculture, Colette Darphin a reçu les insignes de Chevalier de l’ordre du Mérite agricole de la part du Département et de la chambre d'agriculture du Rhône. Une distinction qu’elle ne souhaite pas personnelle.

Colette Darphin le mérite
Colette Darphin entourée de Gérard Bazin, président de la chambre d'agriculture du Rhône (à gauche) et du président du Département, Christophe Guilloteau.

Parce qu’elle « préfère s’asseoir sur une botte de paille plutôt que dans un confortable fauteuil des salons du Départements », la vice-présidente en charge de l’agriculture a reçu les honneurs chez elle, à Mardore, dans la ferme du Gaec Philippe. Colette Darphin pourra désormais accrocher à ses choix vestimentaires les insignes de Chevalier de l’ordre du Mérite agricole.

« Bien entendu je suis ravie même si je n’avais pas besoin d’une médaille, d’autant plus que beaucoup de monde dans l’agriculture mériterait une distinction. Je suis née dans une ferme, j’ai grandi entourée d’une famille tournée vers l’agriculture alors cette distinction c’est aussi pour eux. »

Élue à Mardore depuis 1989

C’est l’heure du confinement et Colette Darphin reçoit un courrier du ministère de l’Agriculture qui lui indique qu’elle est nommée au rang du Mérite agricole. Elle s’est interrogée, sans plus. C’est le moment pour le président du Département Christophe Guilloteau d’entrer en scène. « Fin mai il m’a demandé si j’avais reçu un courrier du ministère, j’ai tout de suite fait le rapprochement », ajuste celle qui est élue à la mairie de Mardore depuis 1989. Parce que ce genre de distinction, ça ne se demande pas. Comme un parrainage, les insignes de Chevalier de l’ordre du Mérite agricole sont proposés.

« Je ne suis pas une femme qui fait de la politique »

Les couloirs du Département, Colette Darphin les a découverts poussée par Michel Mercier. « Je n’ai pas eu l’honneur de lui dire oui pour aller au Département, c’était réglé, je n’avais pas à discuter. En 2015, avant d’être élue, je n’avais pas forcément l’agriculture en tête, pas plus qu’un poste de vice-présidente. En revanche, une fois en place, j’ai choisi l’agriculture », tient à préciser Colette Darphin qui multiplie les engagements.

Réélue maire déléguée de Mardore en 2020 et adjointe aux finances de Thizy-les-Bourgs, elle est aussi depuis les dernières élections vice-présidente chargée de l’agriculture à la communauté d’agglomération de l’ouest rhodanien (Cor). 

" Les aléas climatiques, un sujet qui met tout le monde d'accord "

Pourtant, celle qui ne craint pas de marcher avec des bottes ou de monter dans un tracteur, se défend de faire de la politique politicienne : « je ne me suis jamais sentie dans la peau d’une femme politique, d’ailleurs j’ai pensé arrêter en 2008 mais Michel Mercier m’a convainceu de continuer. Ce mandat au Département m’a remotivée, non pas que je ne l’étais plus mais après une vingtaine d’année en mairie j’avais un peu fait le tour. C’est très enrichissant d’être au Département. J’apprécie la solidarité et l’organisation qui existent dans l’agriculture. L’humain prend tout son sens, notamment à travers des situations aussi belles que plus critiques. »

Si les enjeux actuels liés à l’agriculture demeurent nombreux, Colette Darphin n’hésite pas quand on lui demande d’en ressortir un seul : « les aléas climatiques, c’est le sujet qui met tout le monde d’accord autour d’une table. »