Partenariat
De la brasserie à la ferme

Emmanuelle Perrussel
-

La brasserie artisanale Belafonte Brewing installée depuis juin à Fleurieu-sur-Saône donne ses drêches à l’élevage laitier du Gaec des Vaches dorées à Poleymieux-au-Mont-d’Or. Un exemple de collaboration locale qui satisfait tout le monde.

De la brasserie à la ferme

En bord de Saône à quelques kilomètres de Lyon, Julien, Ben et Mathieu se sont lancés dans l’aventure de la brasserie artisanale, forts de leurs expériences respectives dans le monde de la bière et de la restauration. Les trois compères ont démarré la production de bières types anglo-saxonnes et américaines assez houblonnées (american pale ale, sour et stout) le 19 juin, après plusieurs mois de travaux. Belafonte brewing est équipée d’une salle à brasser de 20 hl et de fermenteurs pouvant contenir 40 hl de bière. « Notre objectif est de produire 3500 hl par an. En brassant deux fois 20 hl pour remplir les fermenteurs, on génère environ 2000 kg de drêches », indique Julien.

Débouchés locaux

Comme pour de nombreuses brasseries, il est parfois difficile de trouver une valorisation pour les drêches. Dans ce contexte, les brasseurs avaient entendu dire que des éleveurs seraient intéressés par ces coproduits. « Par l’intermédiaire de la chambre d’agriculture, nous avons pu nous mettre en relation avec les associés du Gaec des Vaches dorées à Poleymieux-au-Mont-d’Or qui élèvent des vaches laitières. On cherchait quelqu’un qui soit assez flexible, proche de chez nous. C’est une solution intéressante pour les éleveurs car les vaches en raffolent et c’est gratuit. Pour nous, c’est également avantageux de pouvoir s’en débarrasser dès le lendemain sans avoir à stocker », complète le brasseur.

Grâce à un évacuateur automatique, les drêches sont conditionnées dans un bac à l’extérieur du bâtiment aussitôt après le brassage. « On les couvre avec une bâche afin de ralentir la fermentation, en attendant que les éleveurs viennent les récupérer le lendemain. »