Circulation IBR
Suspension des dérogations au contrôle d’introduction 

Emmanuelle Perrussel
-

La situation vis-à-vis de l’IBR dans les départements limitrophes du Rhône est préoccupante. Dans la Loire, ce sont une dizaine de cheptels indemnes en IBR qui ont mis en évidence un nombre important de bovins positifs (jusqu’à 80 % du troupeau – parfois sur d’importants élevages, avec des cas cliniques avérés). Dans le Brionnais (71), près de 150 bovins ont été détectés positifs. Dans le Rhône, la situation vis-à-vis de l’IBR était jusqu’à maintenant quasiment maitrisée grâce au travail et à la vigilance de chaque éleveur. Néanmoins, une première alerte a eu lieu dernièrement avec un bovin détecté positif à l’introduction.  

Suspension des dérogations au contrôle d’introduction 

Il est donc nécessaire d’appeler chacun à la plus grande prudence, et de prendre les mesures collectives qui s’imposent en supprimant temporairement toutes les dérogations au contrôle d’introduction, dans l’objectif de réduire au maximum la circulation virale de l’IBR et de préserver la santé des cheptels.

Concrètement, pour tous les bovins introduits depuis le 22 mars 2021 (achats ou pensions), une prise de sang sera obligatoire entre 16 et 30 jours après la date d’introduction (analyse IBR individuelle obligatoire). 

Les éleveurs qui ont fait une demande de dérogation au contrôle d’introduction dernièrement et avant le 22 mars et qui auraient un doute, sont invités à appeler le GDS pour envisager l’utilité d’une analyse IBR. 

Pour rappel, tout mouvement est à risque (introduction, pension, retour de marché, prêt de reproducteur) ; une quarantaine rigoureuse doit être maintenue jusqu’à l’obtention des résultats d’analyse. 

Le GDS est pleinement conscient de l’impact de cette décision sur la gestion des élevages mais entend avant tout éviter aux éleveurs du Rhône des situations dramatiques telles que les connaissent les départements voisins, c’est pourquoi la plus grande rigueur concernant les mouvements d’animaux sur les cheptels est demandée.

 

Le GDS du Rhône