Au plus près de chez soi 

Cédric Perrier
-

La marque collective Le lyonnais monts et coteaux promeut le terroir et la production locale. Depuis le premier confinement, un système de livraison à emporter s’est mis en place dans les communes d’Aveize et de Saint-Martin-en-Haut. L’association se développe avec le paiement en ligne. 

Au plus près de chez soi 
Dans la salle des sports d’Aveize, ils sont six producteurs dont quatre de la commune.

C’est durant le premier confinement que l’initiative de proposer des produits locaux à emporter est née. Et ce qui ne devait être qu’exceptionnel est devenu une habitude. Depuis avril, les communes d’Aveize et de Saint-Martin-en-Haut, se succèdent chaque semaine pour faire la promotion du terroir des monts et coteaux du Lyonnais.

Ils sont plusieurs dizaines à venir récupérer leurs commandes passées sur une plateforme digitale*. Mais depuis une semaine, l’association Lyonnais monts et coteaux, créée en 2007, et qui a pour objectif de promouvoir les produits locaux, met en place un système de paiement en ligne. « Les clients réglaient par chèque, sur place. Ce nouveau service devrait donc permettre de développer plus encore la promotion des produits locaux », témoigne Théo Fayolle, salarié de l’association.

Un service pour tous les professionnels

Actuellement, entre 130 et 140 professionnels adhèrent à Lyonnais monts et coteaux, dont une large majorité sont des producteurs. « Il y a également un peu moins de 30 restaurateurs, des épiceries de village aussi. Ce service s’adresse à tous les professionnels et pour plusieurs utilisations : ça peut être de la vente à la ferme, des livraisons à domicile… » 

Dans la salle des sports d’Aveize, ils sont six producteurs dont quatre de la commune. Près d’une trentaine de commandes sont en attente. Ici, il n’y a pas de marché et le seul commerce de proximité est une épicerie. Pas étonnant alors que cette initiative soit appréciée. « Durant le premier confinement on a vendu jusqu’à 45 paniers », se souvient Frédéric Rousset, du Gaec La colline caprine.

Plus de réglement sur place

Avec lui, dans la salle des sports d’Aveize, Françoise Fargeot (fromages de vache), La grange aux fruits, Mon potager duernois, le Gaec des Loges (fruits), occasionnellement la ferme des Pâquerettes (agneaux), et Joséphine Gay, installée depuis le 1er octobre, spécialisée dans la volaille : « avant ce nouveau fonctionnement et paiement en ligne, tout se faisait par email. C’est dorénavant plus simple et on perd moins de temps puisqu’il n’y a plus de règlement sur place. Avec ce système on espère attirer de nouveaux clients. »

En plus des produits actuels (légumes, fruits, fromages, œufs, confiture…), de la viande devrait être proposée dans les prochaines semaines. Gilles habite sur la commune et vient pour la deuxième fois : « avant j’allais chez le producteur, ici c’est assez pratique et rapide. » Jeudi 19 novembre, c’est à Saint-Martin-en-Haut que les amateurs des produits des monts et coteaux du Lyonnais ont rendez-vous.

*www.le-lyonnais-drive.com