Elevage
Eleveur de fourrage : Bulletin n°9

Marie-Cécile Seigle-Buyat
-

La pluie manque encore énormément quelques soit les secteurs. Plus de 40 jours sans précipitation conséquente ont stoppé la croissance des 3 dernières semaines. Seul une pluviométrie importante permettrait de relancer durablement la croissance.

Eleveur de fourrage : Bulletin n°9

Entre 3 et 15 mm sont tombés ce weekend sur le département, c’est trop peu pour relancer la croissance. Alors qu’un ha de pâture nous permet habituellement de couvrir les besoins de 3 à 4 vaches, il couvre cette année les besoins d’une seule vache. L’enjeu sur les semaines à venir est de conserver le potentiel de production des prairies. La hauteur de sortie des animaux est donc le facteur à surveiller pour éviter le surpâturage. Pour cette semaine, il faut encore maintenir le niveau de complémentation à l’auge ou conserver la surface accessible. Dans certaines situations, il faudra être prêt à refermer les animaux si le surpâturage est trop important. La gestion du risque est toujours un compromis entre de la pâture de top qualité et la productivité de la parcelle. En sortant trop ras (<4cm) le redémarrage de la parcelle est freiné, la croissance est pénalisée et le risque de disparition des graminées est augmenté. En sortant un peu plus haut qu’a l’accoutumé, le risque de voir apparaitre des épis au tour suivant est plus important mais le potentiel est maximisé. Suivant vos objectifs (quantité maximisée vs top qualité) il faut choisir. Ces objectifs dépendent de nombreux facteurs (lait/vl, stock dispo, travail, surface accessible etc…) mais doivent être murement réfléchis.

Pour compenser le déficit de croissance certains éleveurs font pâturer des parcelles destinées à l’ensilage. Sur ces parcelles les hauteurs d’herbes peuvent être importantes (>20cm). Pour garantir la bonne utilisation de ces prairies deux solutions s’offrent à nous :

  • Garantir un chargement instantané très élevé (>100 UGB/ha), il faut donc être prêt à disposer des fils avant dans ces parcelles quitte à le déplacer deux fois/j
  • Réaliser du topping, qui consiste à faucher l’herbe juste avant d’introduire les animaux dans la parcelle.

Ces deux techniques ont pour objectifs de faire consommer l’ensemble de la plante aux animaux et pas seulement les feuilles et ainsi maitriser la hauteur de sortie des animaux et garantir la qualité de la repousse.

Croissance de l'herbe

Parcelle de foin 

Les génisses sont encore souvent dans les parcelles de foin. Il est grand temps, si vous en avez la possibilité, de libérer ces parcelles. Si la pluviométrie garantie la dissolution rapide de l’engrais, un apport d’azote peut aussi être prévu. Suivant la fertilisation organique de ces parcelles il peut être de 0 à 50 unités.

captation de lumière

Rédaction :                            

Mickael Coquard / Aline VILLOT

06 89 12 55 72 /   06 34 68 10 34

[email protected] /[email protected]

Note technique hebdomadaire – IPNS RTE

Conseils en vidéos 

Retrouvez les vidéos de Rhône terre d'éleveurs en ligne pour vous accompagner sur la gestion du pâturage : 
https://www.facebook.com/Service-Promotion-de-LElevage-Laitier-418403301919939/ 

http://www.fidocl.fr/etiquettes/rhone

prairie