Semis
Les surfaces de colza au plus bas depuis 1997

Emmanuelle Perrussel
-

Le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste) a revu à la baisse, le 9 février, ses estimations de semis de colza qui tombent au « plus bas depuis 1997 ».

 

 

 Les surfaces de colza au plus bas depuis 1997

« La sole de colza d’hiver baisserait de 9,8 % sur un an et de 26 % par rapport à la moyenne 2016-20 pour s'établir à 1 million d'hectares, niveau le plus bas depuis 1997 », selon une note. Ce recul concerne principalement deux régions de l’Est : la Lorraine passerait de 95 000 à 43 0000 ha (-55 %) entre 2020 et 2021, la Champagne-Ardenne de 128 000 à 81 000 ha (-39 %). Principale région productrice, le Centre-Val de Loire verrait à l’inverse ses surfaces augmenter de 11 000 ha. En blé tendre, Agreste table sur 4,9 Mha, soit une progression de 15,2 % par rapport à 2020, année de fortes intempéries, mais de seulement 0,7 % par rapport à 2016-20. « Toutes les régions verraient leurs surfaces augmenter sur un an », indique le ministère. En blé dur, 250 000 ha sont prévus, un niveau nettement supérieur à l’an dernier (+14,6 %) mais très en deçà de la moyenne quinquennale (-19,3 %). La sole d’orges d’hiver grimperait à 1,2 Mha (+3,1 % par rapport à 2020), tout en étant inférieure à la moyenne 2016-20 (-9,1 %).

 

Source : Agrafil