Fait maison

Cédric Perrier
-

La coopérative fruitière Sicoly développe une nouvelle gamme d’inserts à destination des artisans pâtissiers depuis le début de l’année. Un produit prêt à l’emploi pour faciliter le quotidien des professionnels tout en valorisant la qualité.

Fait maison
« Nous proposons de nouvelles formes avec des disques prêts à l’emploi, de l’individuel au format plus familial », précise Franck Perrin, directeur activité produits surgelés.

Depuis le début de l’année, la coopérative fruitière Sicoly a modernisé son atelier de produits transformés. Il s’agit plus précisément d’une nouvelle gamme d’inserts à destination des artisans pâtissiers qui est proposée.

« On cible les industriels, les hôtels, traiteurs et aussi l’export », note Franck Perrin, directeur activité des produits surgelés. Si l’entreprise proposait déjà des plaques de compotée sur un format standard de 60 cm x 40 cm, l’objectif est dorénavant de répondre à un besoin plus conséquent.

Durant l’année 2018, la Sicoly a entrepris une étude de marché afin de mieux comprendre une demande en constante évolution.

De l'individuel au familial 

« Depuis une dizaine d’année nous fabriquions de manière artisanale, pour trois à quatre clients, environ 60 T de volume par an. Etant donné le contexte nous sommes passés au stade plus industriel, ce qui nous permet de gagner en qualité et en quantité. Surtout nous proposons de nouvelles formes avec des disques prêts à l’emploi, de l’individuel au format plus familial », précise Franck Perrin. Ces nouveautés sont proposées en plusieurs parfums : fruits rouges, citron, fraise, exotique, framboise et griotte.

D’ici quatre à cinq ans, l’objectif sera un volume de 500 T par an. Pour cette première année, un volume de 100 T devrait être atteint, en deçà du nombre espéré, notamment en raison de la crise sanitaire.

Un projet de 1,8 millions d'euros 

Installé sur le second site de Saint-Laurent-d’Agny, l’atelier a été aménagé dans un bâtiment existant. Après plusieurs mois de travaux, la production a pu débuter en ce début d’année.

« L’espace est divisé en quatre partie. On retrouve l’atelier de production, la zone de dosage, un tunnel surgélation et enfin la salle de conditionnement. »

Soutenue par le Département, la Région Auvergne Rhône-Alpes et la fonds européen agricole pour le développement rural (Feader), l’opération est estimée 1,8 millions d’euros. Si pour l’instant deux personnes sont à la production, à terme ce sont cinq employés qui seront nécessaires.

Mais aussi fabrication de confiture et de compote

« L’autre avantage avec cet atelier, c’est qu’on peut également transformer en confiture ou compote. Les premières confitures seront d’ailleurs disponibles dans les magasins Terres lyonnaises à partir de juin. Ces produits seront exclusivement issus des fruits de la région Auvergne Rhône-Alpes. »

Le groupe Sicoly emploie une centaine de personnes, dont un peu plus de la moitié sur l’activité surgelé. « Notre chiffre d’affaires pour l’exercice 2019 est de 34 millions d’euros, dont 19 sur le surgelé pour laquelle nous transformons 5000T par an. » À titre de comparaison, le volume frais est de 9000T chaque année.