Laura Sangouard, "pépite" du Rhône du réseau des chambres d'agriculture

Simon Alves
-

Conseillère foncier urbanisme de la chambre d'agriculture du Rhône, Laura Sangouard a été récompensée mercredi par le réseau APCA lors de la convention Capdev'2025 pour son projet sur les échanges parcellaires.

Laura Sangouard, "pépite" du Rhône du réseau des chambres d'agriculture

La reconnaissance d'un travail de longue haleine. Mercredi, Laura Sangouard, conseillère foncier urbanisme de la chambre d'agriculture du Rhône, a été honorée en qualité de "pépite" par le réseau national des chambres d'agriculture. Un événement qui prenait place durant la convention Capdev'2025. Un prix qui récompense son initiative autour du thème "Favoriser les échanges parcellaires". La jeune femme a en effet réalisé, en collaboration avec Julie Tallobre, du service communication de la chambre d'agriculture du Rhône, une série de guides ludiques sur cette thématique.

Une initiative qui a eu les faveurs du jury face à cinq autres nominés lors du choix final, mais plus de 200 candidats initialement engagés sur l'axe "Accompagner l'agriculture dans ses transitions économique, sociétale et climatique". Lors de la cérémonie organisée en visio-conférence, Laura Sangouard a eu l'occasion de présenter son projet. "J'ai voulu proposer des outils de communication ludiques pour favoriser les échanges parcellaires, explique-t-elle. Ils peuvent être adressés aux exploitants, aux propriétaires et aux collectivités. Pour un exploitant, avoir un parcellaire dispersé, cela représente un coût sur l'exploitation, en argent, déplacements, charges de mécanisation et efficacité. Du coup les échanges parcellaires sont un levier pour faire économies." 

Considéré comme embarrassant pour les exploitants, ce sujet devait donc être abordé d'une manière différente. C'est la raison pour laquelle Laura a choisi de réaliser deux livrets. Le premier sous forme de questions-réponses autour des éléments réglementaires et des avantages d'un parcellaire groupé. Le second est un recueil de jeux, dont un auto diagnostic, des mots fléchés et des mots mêlés. "J'ai aussi créé la rubrique du "Gaec des 1000 bornes" qui est une histoire inspirée de faits réels, riche en rebondisssements et qui a été diffusée chaque semaine dans l'information agricole du Rhône", ajoute-t-elle. Un feuilleton qui s'inspire de ses réunions avec des exploitants pour pouvoir inventer une histoire la plus proche possible de la réalité et permettre aux agriculteurs de s'identifier aux personnages.

Engagée depuis 2013 sur les questions de restructuration parcellaire, Laura Sangouard se dit avoir été régulièrement "échaudée" par ses réunions avec les agriculteurs autour de cette thématique. D'où son envie de la rendre plus accessible pour tous. D'après la conseillère, les premiers retours sur cette initiative sont "très favorables". Son dispositif pourrait d'ailleurs s'étendre à l'avenir à toutes les chambres d'agriculture de France.