Elevage
Eleveur de fourrage : Bulletin n°6

Emmanuelle Perrussel
-

Rhône terre d'éleveurs a édité son 6e bulletin : Eleveur de fourrage de l'année 2021. 

Eleveur de fourrage : Bulletin n°6

Le rafraîchissement des températures voire l’apparition de neige sur les hauteurs du département ne vont pas être favorables à la pousse de l’herbe ces prochains jours.

Malgré tout, sur les secteurs les plus précoces (>300°C de cumul T°C) la mise à l’herbe doit être effective. Il est donc primordial de sortir les vaches quelques heures par jour en veillant à respecter un temps de repos supérieur à 20-25 jours pour ne pas se laisser entraîner sur une rotation trop rapide du parcellaire. Sur les secteurs les plus tardifs, au vu des températures et des conditions annoncées, la mise à l’herbe peut attendre quelques jours. Il est important de continuer à suivre ses parcelles pour avoir une vue d’ensemble des hauteurs d’herbe.

Mise en place des prairies : anticiper ses achats de semences fourragères pour choisir les espèces et les variétés plutôt que de les subir. Lorsque l’on sème une prairie, il convient de réfléchir à la stratégie que l’on va mettre en place sur la parcelle concernée : durée d’implantation, destination principale, potentiel du sol ... Aujourd’hui, des mélanges « tout fait » existent mais il faut vérifier la compatibilité des espèces avec vos objectifs. Pour faciliter la gestion, un RGA dans une parcelle de pâturage doit être le moins remontant possible. Retrouver toutes les caractéristiques des variétés inscrites au catalogue français sur le site : http://www.herbe-book.org/. Bien choisir ses semences ne suffit pas à avoir une belle prairie. Il est impératif de soigner l’implantation. Sur un semis de printemps, seules les espèces alternatives vont réaliser une monté à l’épi la 1re année (c’est le cas des RGI alternatifs).

Pour les autres, la production sera uniquement feuillue. Pour le mode d’implantation, on a le choix entre le semis classique sous couvert ou non d’une céréale de printemps. L’objectif est d’assurer une levée homogène et rapide. Pour cela, la préparation du lit de semence doit être relativement fine, avec des mottes < à 0,5 cm. Il faut veiller à semer peu profond, à environ 1 cm. Au-delà de 2 cms, le taux de levée diminue fortement. Après le semis, il est important de rappuyer la terre avec un cultipacker. La céréale se sème dans un 1er temps à 50-80kg/ha et la prairie dans un 2e temps. Vous pouvez aussi choisir de semer votre prairie dans une céréale d’automne déjà implantée. Cette technique favorise les légumineuses, veillez à avoir suffisamment de graminées pour garantir le rendement. Il faut pour cela que la céréale ne soit pas trop forte et surtout pas désherbée. Selon votre secteur, il est peut-être déjà trop tard.

Contact
Laurine Desmaris
Port : 06 84 11 43 60
Mail : [email protected]