Lycée André-Paillot
Des projets et une nouvelle équipe

Emmanuelle Perrussel
-

L’établissement, situé à Saint-Genis-Laval, qui propose des filières dans les domaines de l’analyse et du laboratoire, des sciences et de l’agroalimentaire a plusieurs projets pour cette année scolaire et accueille Caroline Galmard, nouvelle proviseure.

Des projets et une nouvelle équipe

Pourriez-vous vous présenter ainsi que votre équipe ?

« J’ai d’abord été enseignante puis proviseure adjointe. J’arrive du lycée agricole de Nevers Challuy et je succède ainsi à Renée Heim. Je suis entourée d’une équipe renouvelée : Isabelle Blancan, proviseure adjointe ; Jacques Kam Makon, secrétaire général ; Mathilde Lemarié, directrice de l’atelier technologique ; Pauline Monier, responsable du pôle apprentissage et formation continue et Virginie Loquet, conseillère principale d’éducation (CPE). »

Comment s’est déroulée la rentrée ?

« Malgré le contexte sanitaire liée à la Covid-19, nous avons effectué une bonne rentrée avec des effectifs stables dans nos filières bac professionnel laboratoire contrôle qualité (LCQ) et bio-industries de transformation (BIDT), BTS Anabiotech, bac sciences et technologies de laboratoire (STL) et licence pro microbiologie industrie et biotechnologie. Ces effectifs permettent par ailleurs d’assurer un suivi individualisé des élèves.

Nos effectifs restent en revanche à étoffer en classe de seconde générale et de bac technologique sciences et technologies de l'agronomie et du vivant (STAV), filière qui a besoin de reconnaissance. On peut être satisfait d’avoir un lycée doté d’un parc et d’infrastructures bien entretenues, d’autant plus dans la situation sanitaire actuelle. »

Quelles sont vos priorités pour cette année ?

« Outre divers projets pédagogiques, nous finalisons l’extension de la halle technologique dont les travaux débuteront au printemps 2021 et qui permettra en 2022 d’accueillir un point de vente collectif regroupant une quinzaine de producteurs du secteur. Seront distribués leurs produits, locaux et de qualité, en agriculture biologique pour certains : viande, produits laitiers, œufs, fruits, légumes, pâtes, farine… Ce projet de point de vente collectif va de pair avec la mise à disposition de notre halle à des producteurs et parallèlement, il nous permettra de valoriser les produits transformés sur place par nos équipes. Il est probable qu’à terme, les produits des lycées environnants soient également proposés à la vente dans le magasin.

L’autre projet est d’accueillir des collégiens fin janvier, lors d’un forum, afin de leur présenter les spécificités de notre établissement, en plus des journées portes ouvertes des 30 janvier et 20 mars. L’objectif est de développer notre recrutement sur les filières générales et technologiques et de promouvoir nos filières qui sont souvent méconnues alors qu’elles offrent de nombreux débouchés professionnels. Il s’agit également de poursuivre les partenariats engagés avec les collèges de l’Éducation nationale : déjà, en 2019, des collégiens avaient découvert notre halle technologique, sous forme de travaux pratiques (TP). Même si nous sommes un lycée agricole, nous proposons de larges débouchés, l’une de nos spécificités est de préparer aussi des diplômes de l’Éducation nationale : le bac pro BDIT et le bac technologique STL. »