Marché
Le Japon rouvre intégralement son marché à la viande bovine française

Marie-Cécile Seigle-Buyat
-

La France peut désormais exporter au Japon de la viande sans limite d’âge, y compris des viandes hachées.

Le Japon rouvre intégralement son marché à la viande bovine française

« Le Japon a officiellement levé ce jour l’ensemble des restrictions sanitaires qui pesaient encore sur l’exportation de la viande de boeuf française », annoncent les ministère de l'Agriculture et du Commerce extérieur dans un communiqué le 7 août. Ce produit était frappé d'un embargo depuis la crise de l'ESB au début des années 2000. En 2013, Tokyo avait ré-autorisé les importations de viandes issues de bovins de moins de 30 mois. Après un dernier cycle de négociations, la France peut désormais « exporter au Japon de la viande sans limite d’âge, y compris des viandes hachées », précise le communiqué. Les exportations françaises bénéficieront aussi de l'accord UE-Japon entré en vigueur en février 2019, rappelle le gouvernement: les droits de douane sur ce produit seront réduits de 38,5 % à 9 % en quinze ans. En 2018, l'Hexagone avait exporté pour 1 million d'euros de viande bovine au Pays du Soleil levant, d'après une note de l'ambassade de France au Japon. L'archipel a importé cette année-là près de 3 milliards d'euros de viande bovine. Un marché accaparé à 90 % par l'Australie et les États-Unis, dont les viandes sont « deux à trois » moins chères que leurs concurrentes européennes.

Source Agrafil