Mise en valeur de l’entrée du village de Saint-Forgeux

Cédric Perrier
-

Les élèves de BTS aménagement paysager de la maison familiale et rurale de Chessy-les-Mines ont réalisé un chantier de l’écriture du devis à la réalisation de terrain. Une manière d’appréhender concrètement le métier. 

 Mise en valeur de l’entrée du village de Saint-Forgeux
Les quatre élèves ont pris conscience de la réalité de conduire un chantier de A à Z.

C’est un chantier que les élèves de BTS de la maison familiale et rurale (MFR) de Chessy-les-Mines ont conduit entièrement. À l’entrée du village de Saint-Forgeux, en venant de Pontcharra-sur-Turdine, ils ont réaménagé le bas-côté, mettant ainsi en valeur le passage dans le village, avec un ancien monte sacs comme attrait principal. Bastien, Quentin, Gwendal et Antonin ont entre 19 et 20 ans. Ce projet s’inscrit dans leur parcours scolaire appelé plus précisément Module d’initiative locale (Mil). L’objectif, que les élèves construisent un aménagement paysager qui va de l’étude à sa réalisation.

« Le sujet doit rentrer dans le patrimoine de la commune, à savoir culturel, bâtiment ou encore social. Nous avons donc d’abord contacté plusieurs mairies et c’est Saint-Forgeux qui nous a répondu favorablement », témoigne Antonin. Puis, ils ont présenté aux élus de la commune leur idée qui était de mettre en valeur l’entrée de Saint-Forgeux.

La difficulté de calculer les quantités 

« La mairie a fourni le monte sacs restauré et on a ensuite réfléchi aux différentes essences qu’on pouvait planter. On retrouve donc du Tsipas, Abeile, Spiree, Jasmin étoilé ou encore un oranger du Mexique, le tout en rapport avec les couleurs du blason, rouge, orange et bleu. Et on a mis un paillage de copeaux de bois pour garder l’humidité », ajoute Bastien.

Trois jours de travail sur place auront été nécessaires. Et tout a commencé par l’installation des feux alternatifs de circulation. « C’est vraiment intéressant de mener un chantier de A à Z, on prend conscience des difficultés, même pour des petits travaux comme ici. Je retiens que la grande difficulté est de calculer les quantités. Pour ceux qui veulent devenir conducteur de travaux plus tard, c’est un très bon exercice, on est dans le concret », apprécie Bastien.

Un chantier qui compte pour l’examen final

Durant ces trois jours de travaux, aucune difficulté ou imprévu contrariant, preuve que le chantier avait été bien préparé. « Le maire Gilles Dubessy est passé tous les jours et nous a également rassurés en nous proposant, si besoin, l’aide des agents communaux », précise Quentin.

En décembre les quatre élèves présenteront leur projet sur dossier et à l’oral, qui comptera pour leur diplôme, seuls les points au-dessus de la moyenne étant comptabilisés. A la fin de l’année scolaire, certains vont poursuivre leurs études, quand d’autres mettront un premier pied dans le monde du travail. Au total, le devis établi par les élèves à la mairie de Saint-Forgeux approche les 2500 euros : un avantage pour la commune et un chantier concret pour les élèves.