L’agriculture au sommet

Cédric Perrier
-

À 40 km de l’arrivée dans la capitale des Gaules, les agriculteurs du Rhône ont souhaité valoriser la production française lors du passage du peloton du Tour de France. Ce sera samedi 12 septembre, sur la commune de Montromant - Le Crozier. Il devrait être 17 heures quand les coureurs de la grande boucle franchiront le col des Brosses.

L’agriculture au sommet
Le Tour de France est déjà passé dans la région, notamment par le col du Pilon, le 13 juillet 2013.

Une fresque sur le terroir du Rhône sera représentée par une assiette garnie de carotte (maraîchage), des cerises (arboriculture), une brochette (production allaitante) et un fromage (production laitière et fromagère). Bien entendu, un verre de vin sera dessiné pour symboliser la filière viticole.

À gauche de l’assiette, un tracteur aux couleurs de la France et à droite, les couverts du consommateur, pour déguster l’assiette locale, seront également représentés.

Avec cette fresque, les agriculteurs du département souhaitent mettre en avant la production locale aux yeux des millions de téléspectateurs qui suivent le Tour de France, mais aussi du public qui sera nombreux au sommet du col des Brosses.

Une étape accessible à tous les profils 

Cette 14e étape, qui relie Clermont-Ferrand à Lyon et compte 194 km, sera accessible à tous les profils, la seule difficulté notable étant le col du Béal (1390 m), classé 2e catégorie, plus de 10 km d'ascension pour une pente moyenne de 5,6 %.   

« Comme l’exige la tradition des bouchons lyonnais, le menu sera dense et promet une bagarre entre baroudeurs, puncheurs et sprinteurs. D’abord dans les Monts du Forez puisque les coureurs s’aventureront jusqu’au col du Béal et surtout dans le parcours urbain de près de 15 kilomètres dans Lyon. Il y aura en effet trois ascensions : la côte de la Duchère puis la montée de l’Observance et enfin la côte de la Croix-Rousse qui précède l’arrivée de 5 kilomètres », décrypte le directeur du Tour, Christian Prudhomme.