COVID-19
La Région apporte son aide aux commerces encore fermés

Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi 1er décembre, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a présenté son plan pour les commerces toujours fermés. Environ 50 millions d’euros seront débloqués afin de les soutenir pendant cette crise sanitaire.

La Région apporte son aide aux commerces encore fermés
Lancée le 3 décembre, la plateforme jachetedansmaregion.fr fait partie des actions de soutien de la Région en direction des acteurs économiques de proximité. (Crédit : jachetedansmaregion.fr)

Premières victimes indirectes de la crise du coronavirus, de nombreux commerces de proximité sont encore fermés à l’approche des fêtes de fin d’année. C’est notamment le cas des bars, des restaurants, des discothèques ou des salles de sport. « Ils ont été les premiers à subir le confinement et ils sont les derniers auxquels on pense pour le déconfinement. Ils sont en train de perdre le fruit du travail d’une vie et ne demandent qu’une seule chose : pouvoir travailler. Notre devoir aujourd’hui, c’est d’être à leurs côtés et de leur proposer un plan ambitieux pour qu’ils puissent survivre, passer le cap et être prêts lorsqu’ils pourront rouvrir », a expliqué Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le 1er décembre dernier.

50 M€ d’aides régionales

Aux côtés de Laurent Duc, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), Laurent Wauquiez a présenté un plan d’aide régional de 50 millions d’euros. Ce dispositif de soutien prévoit notamment une prise en charge rétroactive de tous les investissements effectués depuis le 1er janvier 2020 à hauteur de 25 % et jusqu’à 5 000 €. Autre point important : l’aide de 5 000 € apportée par la Région aux commerçants pour tous les investissements spécifiques mis en place afin de développer une activité de vente à emporter. En lien, une aide de 1 500 € a également été prévue pour soutenir le développement du commerce en ligne. Enfin, les commerçants pourront bénéficier d’un prêt à taux zéro jusqu’à 30 000 €, garanti par la Région et prévoyant un différé de remboursement de deux ans.

Pierre Garcia