RAPPORT
29 actions pour lutter contre le mal-être en agriculture

Missionné en février dernier par le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume pour réfléchir sur le mal-être et la prévention du suicide en agriculture, le député Olivier Damaisin (LREM, Lot-et-Garonne) a remis, le 1er décembre, son rapport au Premier ministre, Jean Castex. 

29 actions pour lutter contre le mal-être en agriculture
Conscient que les difficultés financières constituent un facteur aggravant, Olivier Damaisin insiste sur la nécessité d’accompagner les agriculteurs en difficulté. (Crédit : PxHere)

Sur la couverture de son rapport de 88 pages intitulé « Identification et accompagnement des agriculteurs en difficulté et prévention du suicide », le député Olivier Damaisin (LREM, Lot-et-Garonne) a pris soin d’écrire : « Les 4 R à méditer : repos, recul, réseau, rebond ». Ce moyen mnémotechnique ne suffira sans doute pas à éradiquer totalement ce qui constitue la troisième cause de mortalité (le suicide) dans le milieu agricole après les cancers et les maladies cardiovasculaires. 

Les causes du passage à l’acte sont connues et multiples, concentrant sur une seule personne de nombreux facteurs : l’isolement, l’absence de perspectives en vue de la transmission, la concurrence et l’instabilité sur les marchés induisant des baisses de revenus, la difficulté à anticiper les orientations, l’endettement, la complexité des démarches administratives, les mises aux normes et leurs investissements, les aléas climatiques, les crises sanitaires, les agressions dans les exploitations,… Quand la pression devient trop forte et que le sentiment d’échec devient irréfragable et que le désespoir emporte tout, l’irréparable se commet. C’est environ un agriculteur qui se suicide par jour.