Sicoly
Marchés dynamiques

Emmanuelle Perrussel
-

Jean-Bernard Cherblanc, directeur activité fruits frais à Sicoly fait état d’une récolte peu élevée en pommes et poires qui s’écoule à des prix corrects.

Marchés dynamiques

« La récolte est moyenne cette année en fruits à pépins », annonce d’emblée Jean-Bernard Cherblanc, directeur activité fruits frais à Sicoly.

En poires, la cueillette a été précoce puisqu’elle a commencé début août par la variété william et se poursuit par les poires d’automne telles que louise bonne, conférence, packham… « La qualité est bonne mais il manque la quantité puisque nous en sommes à 500 t sur 900 t habituellement », indique le représentant de la coopérative fruitière basée à Saint-Laurent-d’Agny. À noter et c’est une première, aux dires du directeur activité fruits frais, que des poiriers, qui donnent notamment des variétés gustatives, ont été replantés cette année, pour répondre à la demande des marchés en circuits courts et pour l’industrie (le baby-food notamment).

La patience en pommes

En pommes, l’orage du 21 juillet a compromis une partie de la récolte sur les secteurs de Thurins, Soucieu-en-Jarrest et Messimy. Contrairement aux autres fruits, pas d’avance en pommes pour la récolte, il a même fallu faire patienter les producteurs. « Même si la couleur était là, la maturité et l’équilibre entre les sucres et l’acidité sont arrivés plus tard. Les pommes ont commencé à être ramassées début septembre », complète Jean-Bernard Cherblanc qui indique que sur une dizaine de variétés commercialisées par Sicoly, près de la moitié sont plutôt dédiées aux circuits longs (canada, ariane, golden, spur). Les autres sont vendues depuis la chaîne de magasins Terres lyonnaises. Ariane est toujours la variété phare de la coopérative puisqu’elle représente la moitié des tonnages commercialisés en circuits longs. Le terroir des coteaux du Lyonnais lui convient très bien et elle est appréciée des clients pour sa belle robe rouge et sa chair juteuse et sucrée.

Concernant les prix, ils sont qualifiés de corrects cette année, les petites récoltes tant en pommes et poires ayant contribué à les maintenir.