Toujours plus proche

Cédric Perrier
-

Mardi 6 octobre, journée des aidants: l’occasion de rappeler les actions conduites par la MSA Ain-Rhône.

Toujours plus proche
L’âge moyen de l’aidant est de 64 ans et une majorité est retraitée, même si certains ont encore une activité professionnelle.

Stress, fatigue, tensions psychologiques, organisation, responsabilité, sont les principales difficultés auxquelles sont confrontés les aidants. Face à ce constat, la MSA développe des aides et des solutions pour les accompagner.

Aujourd’hui, ils sont 11 millions à apporter leur aide au quotidien, dont 4 millions consacrent plus de 4 heures par jour à un proche en perte d’autonomie. Afin de permettre aux aidants de déculpabiliser et d’éviter l’usure émotive, il existe un plan relationnel et santé.

Dans l’Ain, l’exemple du bistrot ambulant, un lieu d’échanges itinérant dans le pays bellegardien, permet un moment de répit et de partage. Ainsi, dix rencontres par an et gratuites, élaborées par des bénévoles et des professionnels, permettent de proposer des activités comme des ateliers culinaires, spectacle participatif et aussi  d’échanger avec d’autres personnes dans la même situation.

Au service de l’ouest lyonnais

Dans le Rhône, le partenariat entre la MSA et le Syndicat intercommunal pour les personnes âgées de l’ouest Lyonnais (Sipag) est là encore une action concrète. Ce service gratuit d’accompagnement s’adresse aux personnes de plus 60 ans dans 13 communes. Au sein de cette structure, des professionnels : assistance sociale, psychologue, assistante administrative…

Des journées de répit, des moments festifs, des conférences ou encore des ateliers de sophrologie, des parcours de santé des aidants, autant d’initiatives pour prendre soin de soi. « Ce partenariat sur le terrain facilite la mise en place des actions et a permis leur développement au profit des personnes âgées. Le collectif de travail est fort et il y a une implantation territoriale », commente Thérèse Kaczorowski, assistante sociale MSA.

Des solutions pour un peu de répit

Le répit est un temps aussi rare que précieux pour les aidants. Les Maisons d’accueil et de résidence pour l’autonomie (Marpa) sont des structures non médicalisées à but non lucratif. Les 18 Marpa de l’Ain et du Rhône proposent un hébergement temporaire ou de l’accueil de proximité. Ce sont des solutions souples qui permettent aux aidants familiaux de souffler en confiant la personne aidée à une structure de professionnels proches de chez eux.

Le service de remplacement Bulle d’air, dans le Rhône et dans l’Ain, propose lui aussi un service de remplacement à domicile 7  jours sur 7 et 24 heures sur 24. Inspiré du concept québécois de baluchonnage, ce service se caractérise pour ses interventions aussi bien ponctuelles que régulières, toujours à l’écoute des besoins des familles.

L’année dernière, dans l’Ain et le Rhône, la MSA a aidé au financement de 2800 repas à domicile et a pris en charge 540 000 euros d’heures d’aides ménagères.