Grippe aviaire : le Rhône sous surveillance

Cédric Perrier
-

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a placé 45 départements, dont le Rhône, en « risque élevé » à la grippe aviaire H5N8.

Grippe aviaire : le Rhône sous surveillance
L'arrêté oblige les producteurs à confiner leurs volailles ou à poser des filets de protection.

Cette influenza aviaire qui se transmet notamment par l’intermédiaire des oiseaux migrateurs, a été détectée en Russie et au Kazakhstan en juillet 2020. Elle n’a cessé de s’étendre à l’ouest du foyer primaire.

Des cas ont été confirmés aux Pays-Bas le 21 octobre et le 3 novembre au Royaume-Uni.

« La présence du virus dans la faune sauvage non loin de la frontière française, dans un couloir migratoire qui traverse le territoire national, justifie l'élévation du niveau de risque et les mesures de prévention », indique l’arrêté.

Parmi les départements concernés, figurent ceux qui produisent du foie gras comme les Landes et le Gers. Ces départements avaient été durement touchés lors des hivers 2015/2016 et 2016/2017, entraînant l’abattage de milliers de volailles et coûtant des millions d’euros aux producteurs.

Par ailleurs, les rassemblements de volailles vivantes sont interdits, en particulier sur les marchés, de même que les lâchers de gibiers à plume par les chasseurs. 

Les détails de l'arrêté