Photovoltaïque
L’APCA appelle à mieux l'encadrer

Emmanuelle Perrussel
-

 

Dans un communiqué du 30 septembre, l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA) souhaite « mieux encadrer le développement des projets photovoltaïques au sol ». Elle considère que « l’implantation de panneaux solaires sur des sols agricoles, naturels ou forestiers doit par principe être interdite, en évitant l’implantation de centrales solaires lorsque les surfaces concernées ont conservé une vocation agricole et sont susceptibles d’être rétrocédées pour un usage agricole ». 

 

L’APCA appelle à mieux l'encadrer
L’APCA demande notamment que les panneaux solaires soient implantés en priorité sur « les bâtiments et installations agricoles nécessaires aux exploitations agricoles, les bâtiments industriels, commerciaux, d’entrepôt et logistiques, les sols déjà artificialisés (parkings, les friches industrielles ou urbaines) » ainsi que les sols « ayant perdu définitivement leur vocation agricole ». Les chambres d’agriculture qui « porteront une attention particulière aux retours d’expériences sur les projets d’agrivoltaïsme » estiment que l’implantation de panneaux sur des sols à vocation agricole « ne peut s’envisager qu’à titre exceptionnel dans des conditions à établir Commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF) en se fondant sur des critères objectifs », conclut le communiqué.