Graine d'emplois
Évolution pour la semaine du salariat

Emmanuelle Perrussel
-

Le guichet unique de l’emploi a organisé en fin d’année son assemblée générale en virtuel. L’occasion de montrer la place des métiers du salariat agricole, notamment dans cette année marquée par la crise de la Covid-19.

Évolution pour la semaine du salariat

L’année 2020 a été marquée par diverses réalisations. Graine d’emplois œuvre à la sensibilisation et à la promotion des métiers de l’agriculture. Cette année, en lien avec la chambre des métiers et de l’artisanat, une journée a été organisée à l’école primaire de Chambost-Allières dans le cadre du projet Madame (voir notre édition du …). D’autres sensibilisations se sont déroulées dans des collèges du département. Quant à la semaine du salariat qui n’a pas pu se tenir ce printemps du fait de la Covid, a pris d’autres formes en 2020 et évoluera pour 2021. Parmi les changements proposés, l’événement sera l’occasion de parler plus des métiers à davantage de personnes en reconversion, notamment les habitants des territoires qui travaillent sur Lyon pour relocaliser l’emploi en proximité, à des porteurs de projet qui souhaitent acquérir une expérience avant de s’installer, à des saisonniers particulièrement motivés, à des agriculteurs qui envisagent une carrière de salarié… D’autres pistes sont à l’étude pour la prochaine édition de la semaine du salariat : création d’un Escape game de l’orientation, mise en place de visites sur des exploitations avec des salariés extérieurs à l’exploitation visitée pour favoriser les échanges sans tabou. Graine d’emplois étudie également une nouvelle approche des candidats avec Pôle emploi.

L’association œuvre toute l’année à la mise en relation des candidats et des chefs d’entreprises, en lien avec ses partenaires de l’emploi et ses partenaires territoriaux. Le guichet unique a eu, en 2020, 415 contacts dont 277 candidats, 102 chefs d’entreprises et 37 partenaires de l’emploi. L’association assure un suivi approfondi des besoins de main-d’œuvre des employeurs, avec pour 2020 par exemple une participation active à la définition des mesures sanitaires anti Covid. Pour cette saison de vendanges, 85 personnes, issues de quartiers prioritaires et des réfugiés, ont été travailler chez 15 viticulteurs. Par ailleurs diverses formations sont proposées : formation rapide pour les saisonniers, formation préparatoire aux vendanges, formation taille de vigne, POEC** arboriculture maraîchage, modules mécaniques agricoles…