Elevage
Eleveur de fourrage : Bulletin n°15

Marie-Cécile Seigle-Buyat
-

La croissance est hétérogène mais reste faible avec le sec et le vent de Nord. L’ajustement de la ration est impératif. Les foins se sont déroulés dans d’excellentes conditions.

Eleveur de fourrage : Bulletin n°15
Croissance de l'herbe

Sur les deux dernières semaines, les chantiers de foin ont bien avancé, notamment dans les coteaux et le bas des monts. Ces foins précoces réalisés avant le stade floraison des graminées, peuvent avoir tendance à chauffer s’ils n’ont pas été rentrés assez secs. A teneur en MS et densité de balle identiques, un fourrage jeune et riche est plus sensible à l’échauffement qu’un fourrage fauché tardivement (stade floraison ou plus tard). Un fourrage jeune se caractérise par une forte teneur en matières organiques solubles (sucres, protéines). Or, ces matières organiques solubles sont le carburant des réactions métaboliques à l’origine de l’échauffement. Un échauffement traduit une perte d’énergie sous forme de chaleur, c’est-à-dire que le fourrage perd de sa valeur énergétique. D’un autre côté, l’élévation de température au-delà de 40°C provoque la réaction de Maillard : les protéines se lient aux fibres et deviennent de moins en moins digestibles. Surveillez bien vos bottes après stockage pour vérifier l’échauffement.

Température

Semis de sorgho 

Le sorgho sucrier est un mixte entre le sorgho grain et le sorgho fourrager (aussi appelé multi coupe). Il peut être une excellente alternative au maïs lorsque les conditions culturales s’avèrent difficiles : sols légers, zone avec un manque récurrent de pluviométrie. Le sorgho est capable d’attendre l’orage d’été. Il est primordial de choisir des variétés dites BMR. Cette caractéristique permet d’acquérir une meilleure qualité nutritive.
La semence étant de petite taille (environ 4 mm) ; il faut réaliser une excellente préparation de sol pour optimiser le contact graine/ terre et donc la levée. Malgré la petite taille de la graine, ce sorgho se sème à une profondeur de 4 cm ce qui permet aux racines coronaires de se développer pour limiter la verse. Le sol doit être réchauffé (12°C à 9 h) : semis possible dans notre département jusqu’au 15 juin.
Semé trop tôt, le sorgho végétera et sera concurrencé par les adventices.

Densité

Préférer un écartement entre rang de 40/45 cm pour 250 000 graines par ha (soit 8 à 9 kg). Le désherbage chimique s’effectue vers 6 à 10 feuilles. Avec 35 t de fumier/ha, il faut apporter 50 U d’azote (N) pour un rendement espéré de 12 à 13 t/ha de MS. La récolte en ensilage se réalise environ 120 jours après le semis. Elle s’effectue facilement avec une ensileuse automotrice équipée de becs « Kemper ». Le sorgho se conserve très bien en ensilage grâce à sa richesse en sucre.

Rédaction :                            

Mickael Coquard / Aline VILLOT

06 89 12 55 72 /   06 34 68 10 34

[email protected] /[email protected]

Note technique hebdomadaire – IPNS RTE

Conseils en vidéos 

Retrouvez les vidéos de Rhône terre d'éleveurs en ligne pour vous accompagner sur la gestion du pâturage : 
https://www.facebook.com/Service-Promotion-de-LElevage-Laitier-418403301919939/ 

http://www.fidocl.fr/etiquettes/rhone

Foin