Monts d'Or
Des exploitations confortées

Emmanuelle Perrussel
-

Démarrés en 2020 les travaux de la ferme de la Morelle à Curis-au-Mont-d’Or sont presque terminés, grâce à l’action du syndicat mixte plaines monts d’Or, de la Safer et de la mairie de Curis.

Des exploitations confortées

C’est une 2e jeunesse qui a été offerte à la ferme de la Morelle à Curis-au-Mont-d’Or. Sa réhabilitation presque achevée fin mars permettra de loger et d’installer des exploitants agricoles. Pour rappel, la partie agricole, comprenant un bâtiment et une grande aile, a été rachetée par le syndicat mixte plaines monts d’Or, avec le soutien financier de la Région et de la Métropole de Lyon dans le cadre du Psader-Penap.

4 ateliers

Ce lot de 600 m2 a été divisé en quatre ateliers de transformation et en trois logements de 72,73 et 81 m2 chacun. Un premier atelier a été construit en lieu et place de l’ancien bûcher et est mis à disposition d’un producteur d’endives et de champignons : Pierre-Yves Renaud. Éric Federici, apiculteur, dispose désormais de sa propre miellerie et d’une zone de stockage pour ses ruches. Séverine Rohmer, productrice de petits fruits peut transformer sa production dans l’atelier comprenant une cuisine, et une chambre froide. Enfin, le quatrième atelier profite à Petrus et Blandine Collin, producteurs de bières et de boissons gazeuses à Curis, pour faire sécher leurs plantes.

Un espace commun aux quatre ateliers est par ailleurs prévu (sanitaires, salle de réunion…) dans le but de favoriser les échanges, le travail en commun et la mutualisation des outils entre les différentes exploitations.

… Et 3 appartements

Comme l’ont souhaité les élus du syndicat mixte, l’autre moitié de l’acquisition a été aménagée en logements. Trois appartements de 72,73 et 81 m2 facilitent grandement la tâche d’agriculteurs nouvellement installés. « Chacun sait que trouver un logement sur le secteur n’est pas chose aisée en raison des loyers trop élevés. Il est important par ailleurs d’habiter près de son outil de production. Ces appartements viennent d’être mis à disposition et loués à trois exploitants et leur famille par bail », note Sylvie Tabarand, chargée de mission agriculture et environnement au syndicat mixte plaines monts d’Or.

C’est le cas d’un associé du Gaec du Bouc et la Treille de Poleymieux-au-Mont-d’Or et de deux des trois associés du Gaec du Boule d’Or de Curis (voir ci-dessous). « Les travaux n’ont pas pris trop de retard compte tenu de la crise sanitaire. Il y a eu cependant quelques contretemps administratifs et des aléas de chantier. Le syndicat mixte s’est efforcé de tenir compte de tous ces paramètres et d’apporter une réponse qui correspondait aux besoins de chaque exploitant », conclut Sylvie Tabarand